Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cultive tes talents

Avant de chercher à comprendre, prendre soin du corps et du coeur

23 Mars 2012, 08:25am

Publié par Etienne Séguier

Ce jeudi après-midi, j’ai eu une curieuse impression d’être à plat, comme vidé. La tragédie de Toulouse vient de se conclure par la mort de celui qui s'appelait donc Mohamed Merah. Les médias nous en apprennent plus sur sa vie, des spécialistes cherchent à comprendre l’incompréhensible. Comme citoyen, j’aimerais aussi savoir. Mais aucune analyse ne me satisfait pleinement. Il est sans doute trop tôt. Nous manquons de recul. Mon cerveau voudrait bien être apaisé par une bonne explication convaincante. Je guette sur les réseaux sociaux l’article de l’expert qui proposera la nouvelle étude sur l’islam, les banlieues, la société française.

 

Puis en sortant du boulot, j’ai découvert qu’il faisait beau. La douceur de cette fin d’après-midi m’a touché par sa délicatesse. Et j’ai décidé de m’arrêter à une terrasse. Mon cerveau limité était en surchauffe. Mais je sens surtout mon corps comme malaxé, broyé par l’horreur du cauchemar que nous venons de vivre. Comme si on l’avait laissé dans une lessiveuse.

 

Ce vendredi matin, je me réveille en comprenant que le corps pensant, le corps parlant que je suis est encore meurtri. J’ai besoin de le détendre, de le laisser respirer. Avec mes trucs à moi, par exemple écouter une méditation de Christophe André pour décontracter les muscles. Il me semble que cette façon dont nos neurones cherchent à être rassurés peut nous empêcher de sentir combien nous sommes d’abord touchés par ce qu’ont vécu les familles de Toulouse et Montauban, les voisins, peut-être même les proches de ce Mohamed Merah.

 

Je crois aussi qu’une part de ce qui est arrivé nous échappera toujours car elle concerne ce qu’on appelle le mal, l’existence de forces destructrices à l’oeuvre. Lesquels cherchent à trouver tout un tas de justifications pour détruire la vie des autres, la sienne. A l’occasion, elles peuvent se cacher derrière des raisons religieuses, mais n’entrons pas dans leur jeu en assimilant trop vite les religions à ces forces-là.

 

Mercredi soir, j’ai animé un atelier sur le pardon au Forum 104 et l’un des participants a rappelé cette invitation de Jésus. Avant d’aller à la synagogue, va d’abord te réconcilier avec ton frère. J’aurais envie de dire plus modestement, avant de proposer une analyse brillante, allons serrer la main de nos frères juifs, musulmans et les autres, peut-être même les embrasser. De quoi nourrir le corps et le coeur, notre cerveau nous remerciera de lui donner d’autres expériences à vivre.

 

PS ; je joins la recension de mon livre "Traverser les épreuves, une médiation du chemin de croix" paru dans la croix, Un grand merci à son auteur Bruno Bouvet. 

Commenter cet article

Clovis Simard 12/07/2012 17:15

Blog(fermaton.over-blog.com),No-22. - THÉORÈME CARDIO. - Le cerveau du coeur ?

Fourré MC 28/03/2012 10:37

"Tenter d’aimer les questions elles-mêmes comme des pièces closes et comme des livres écrits dans une langue fort étrangère. Ne cherchez pas pour l’instant des réponses, qui ne sauraient vous être
données car vous ne seriez pas en mesure de les vivre. Or il s’agit précisément de tout vivre. Vivez maintenant les questions." Rainer Maria Rilke
... Fraternellement MChristine

Etienne Séguier 01/04/2012 09:15



Merci Marie Christine pour ces paroles de Rilke que j'aime beaucoup.



Bruno 23/03/2012 10:36

Merci pour cette sage réflexion. Moi aussi, j'ai, émotionnellement, été secoué par cette affaire. Je ressentais mon anxiété et mes sentiments négatifs au plus profond de mon corps et des mes
intestins. Moi aussi, j'ai la grande tentation de chercher LA bonne explication et de pouvoir désigner LE ou LES coupables. Bien sûr, le climat d'intolérance qui existe en France et dans le monde
aujourd'hui explique bien des choses. Mais comme vous le dites, ne cherchons peut-être pas à tout saisir, et écoutons notre corps et notre coeur. Le mal existe, autour de nous et en nous. Il nous
échappe. Le mieux à faire est sans doute de retourner à soi, à sa Source, à l'amour qui est victorieux de la mort pour toujours témoigner de la Vie en soi et autour de soi.
Bonne journée et merci de m'avoir invité à apprécier ce magnifique soleil qui se présente aujourd'hui !
Bruno.

Etienne Séguier 23/03/2012 15:48



Merci Bruno pour ce partage du matin, bonne journée aussi !