Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cultive tes talents

Découvrir la mémoire cellulaire pour sortir des schémas répétitifs

19 Décembre 2021, 17:30pm

Publié par Etienne Séguier

Découvrir la mémoire cellulaire pour sortir des schémas répétitifs

J’organise le samedi 1 er octobre, à Paris, une journée de découverte de la mémoire cellulaire pour lequel je me suis formé au sein de l’association Corps et Sens. Je voudrais dans cet article préciser ce qu’apporte cette approche notamment par rapport à deux techniques que j’utilise dans mes accompagnements : la communication non violente et l’ennéagramme. Dans les deux cas, elles permettent de mettre en évidence ce qu’on appelle des schémas répétitifs. Avec la CNV, les personnes repèrent que certains besoins reviennent souvent dans les difficultés relationnelles avec leurs entourages. Nous cherchons alors comment formuler des demandes aux autres et à soi-même pour y répondre. Mais mon expérience de l’accompagnement ainsi que le travail personnel m’ont fait comprendre que cela ne suffit pas pour sortir de certaines ornières. Nous avons tendance à foncer dans les mêmes murs, sur réagir dans les mêmes situations où nos besoins ne semblent pas entendus.

Il est de même pour l’ennéagramme. C’est un outil puissant pour observer que nos façons de bien faire ne contribuent pas toujours à nous donner une belle vie. Pour prendre l’exemple du profil 1, le perfectionniste s’enferme dans son envie d’agir de manière rigoureuse. Chaque profil peut ainsi prendre conscience de ses travers et sortir en partie de ces schémas répétitifs. Mais là encore, il demeure comme quelque chose en nous qui nous conduit souvent dans les mêmes passes, alors qu’on les connait.

C’est là où j’ai pu expérimenter pour moi-même et les personnes que j’accompagne qu’il faut poursuivre le travail, en allant chercher ce qui s’est passé au moment de notre conception, de notre vie intra-utérine, puis de notre naissance. Car cela se rejoue ensuite de manière régulière tant que l’on n’a pas pris des mécanismes en jeu.

Bien entendu, nous n’avons aucun souvenir de cette période. La mémoire cellulaire va utiliser deux outils pour remédier à cela. Le premier s’appelle la bio résonance cellulaire. Il s’appuie sur le fait que nos cellules ont capté les informations sur ce que vivaient nos parents au moment de notre conception. Après avoir défini un objectif de travail, le praticien pose la main sur l’avant-bras de la personne, tout en passant en revue une série de tableaux comme le triangle de Karpman, les 12 étapes du pardon de Monbourquette, d’autres sur les besoins, les peurs. Quand l’objectif correspond avec l’un de ses tableaux, le praticien éprouve un ressenti. S’en suit un dialogue entre les deux pour saisir comment ce qui est énoncé dans le tableau parle également de ce qui se vit aujourd’hui chez la personne. J’ai bien conscience que ce n’est pas simple à comprendre. Et c’est pour cela que nous avons conçu cette journée (en s’inspirant aussi de ce qu’on fait deux collègues Alice François et François Hamet), pour expérimenter cette façon de tester le corps.

Le second outil prend la forme d’une grille de vie sur laquelle la personne inscrit les différents évènements de son existence. Cette grille conçue par le docteur Marc Fréchet permet de mieux évaluer ce qui s’est joué au début de notre vie et qui se répète. Mais là encore, nous testerons un âge pour faire comprendre comment nous l’utilisons.

Au plaisir de se retrouver lors de cette journée ou bien directement pour commencer un travail avec cette approche en individuel.

Les demandes d’inscriptions sont à effectuer par mail auprès de Véronique Brousse vero.pro@veroniquebrousse.fr

Pour les renseignements, vous pouvez me contacter par mail à cultivetestalents@live.fr

Lieu Corps et sens 28 bd Kellermann, 75013 Paris

Horaire :  De 9h30 à 18h

Tarif : 90 euros

Découvrir la mémoire cellulaire pour sortir des schémas répétitifs

Commenter cet article

C
passionnant vos articles
Répondre