Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cultive tes talents

Une transparence de soi qui n'est pas effacement

25 Janvier 2010, 15:24pm

Publié par Etienne Séguier

images-copie-7.jpeg

Le développement personnel et les chrétiens insistent tous sur la place de la respiration dans nos temps de méditation ou  prière.

Il est bon ainsi de se concentrer plusieurs minutes sur l'inspiration et l'expiration pour laisser passer nos idées, apaiser le mental et s'ouvrir à plus grand que nous. C'est souvent laborieux,  nous pouvons passer un long moment en silence à lutter contre ces idées persistantes.

Mais il arrive parfois que notre tumulte intérieur s'apaise. Il est difficile de décrire ces moments-là. Dans un numéro de La Vie récent, Jocelyne Bachoux y parvient : « C'est tout le corps qui à la fois s'enracine et s'élève, et si je ne sais comment cela se fait, je peux témoigner qu'il en est ainsi ! C'est la respiration qui, devenue souffle, me traverse et me relie à l'infini;  c'est une transparence de soi qui n'est pas effacement, mais pure présence lumineuse »

Jocelyne est nonne bouddhiste, mais je me retrouve bien dans sa description en nommant l'infini Dieu et le souffle Esprit saint.

Commenter cet article

Jean-Claude 29/01/2010 16:17


Cher Etienne,
La prochaine session "Feel Free" est à Coeur Défense le mercredi 3 février 2010 à 12H15. Libre à toi de venir.
Sinon pour "non violente", je crois que dans un monde apparement sans violence beacuoup ontdu mal avec la "non violence".
Ceci dit, c'est une question de vécu, la non-violence n'est rien s'il n'y a pas de vécu de la violence réelle que l'on désire refuser. Ceci est mon expérience personnelle, pas de la théorie donc
sujet à caution mais ça m'engage ;-)
Amicalement


Jean-Claude 29/01/2010 15:30


Cher Etienne,

J'ai lu, pas forcément dans un état d'esprit super positif,ton article dans La Vie. Très intéressant (pas de meilleure expression car mon énergie est plutôt basse en ce moment). Sinon,ça m'a fait
sourire ton premier exercice sur la respiration car dans les arts martiaux (les vrais, pas ceux qui sont dits "sportifs") c'est elle qui nous permet d'être ancrer dans le présent, de nous recentrer
non pas sur notre "bavardage intérieur" mais sur la musique de l'autre, du monde qui nous est extérieur. La respiration permet tout simplement de nous ouvrir à l'autre, se mettre en harmonie avec
lui. Après deux possibilités :
1/ soit je tue l'autre (littéralement ou au sens figuré) dans la perspective de vie ou de mort du combat existentiel
2/ soit nous grandissons ensemble en créant un centre commun dans une perspective non violente qui dépasse le gain ou la perte.
En général, il faut admettre que la première possibilité est plus courante que la deuxième. C'est juste plus facile d'aller en opposition avec l'autre que de "jouer" avec lui. C'est vrai autant
dans la vie courante que sur un tatami ;-)
Amicalement.
PS: je regrette personnellement que tu privilégies "bienveillante" par rapport à "non violente" mais ça mériterait trop de développement.


Etienne Séguier 29/01/2010 15:43


Merci jean claude, juste pour répondre sur non violent et bienveillant, je suis partagé, car l'autre jour, j'ai animé une présentation de cette méthode à Saint Hugues de Biviers et le groupe était
lui même partagé, chacun ayant de bons arguments en faveur d'une appellation ou d'une autre.