Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cultive tes talents

Question d'intention

8 Octobre 2009, 16:56pm

Publié par Etienne Séguier

Lorsque l'on pratique  La communication non violente il est de coutume de distinguer quatre étapes (observation, sentiment, besoin, demande). Mais, en réalité, elle repose aussi sur une cinquième qui est d'ailleurs toujours présentée dans les formations : l'intention.

Quelle est mon intention lorsque je mets en œuvre un échange avec une autre personne, est-ce pour obtenir un résultat ou nouer une relation de qualité ?

La Communication non violente plaide évidemment pour le second choix. Après avoir formulé une demande, elle invite à rentrer dans « la danse du dialogue ».  Avec l'intention d'obtenir un résultat précis, la méthode ne marche pas.

Mais comment nourrir une intention positive et ouverte ? C'est là que la vie de croyants peut aider à orienter cette intention, en étant conscient qu'il n'y a rien d'automatique, bien entendu.

PS : Voir la journée organisée le dimanche 15 novembre prochain sur :
Communication non violente et spiritualité chrétienne.

Ceux qui veulent découvrir cette technique, le samedi 17 octobre : Une journée à Notre Dame de la Sagesse

Commenter cet article

Valérie 09/10/2009 11:02


Ce dimanche, je vous signale la première MARCHE des Cathos citoyen(ne)s dans l'Église le Dimanche 11 octobre 2009. Il me semble discerner dans leur démarche aussi un travail autour de l'intention.
Comment travailler à une qualité de relation dans l'Eglise entre laîcs, entre laîcs et clers


Etienne Séguier 09/10/2009 11:06


Cette manifestation est organisée par le Comité de la jupe, qui met en avant Le canon 208
extrait du Code de droit canonique, le droit de l'Eglise
"Entre tous les fidèles, du fait de leur régénération dans le Christ, Il
existe quant à la dignité et à l’activité, une véritable égalité en vertu de laquelle tous
coopèrent à l’édification du Corps du Christ, selon la condition et la fonction propres de
chacun." On peut y lire effectivement comme une traduction ecclesiale de la CNV, notamment ce désir de ne pas mettre la main sur l'autre, mais de faire vivre une relation ouverte.