Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cultive tes talents

La bienveillance nous construit, joli programme pour Pâques 2011

1 Mars 2011, 10:28am

Publié par Etienne Séguier

 

 

Dans ce blog, j'essaye de partager mon enthousiasme pour la communication bienveillante. Je préfère ce terme à celui de communication non violente, plus négatif, qui exprime moins le projet de cette communication. Arrêter la violence des reproches, mais surtout créer une qualité de relations.


Lors des présentations de cette méthode, la question de l'intention qui est la nôtre lorsque nous cherchons à ouvrir ainsi un dialogue est souvent évoquée. Nous sortons alors des questions de techniques pour aborder ce qui nous anime vraiment. Ce n'est pas facile d'en parler.


L'apôtre Paul constate que nous faisons pas toujours le bien que nous aimerions faire, mais souvent le mal que nous ne voudrions pas. Tout ne se joue pas à coup de volonté. Pour les chrétiens, nous croyons que Dieu peut nous aider à aller chercher de la bienveillance pour nous même comme pour notre interlocuteur.


Dans la vidéo de Frère Roger que je viens de découvrir, le fondateur de Taizé explique tout cela avec une grande douceur."La bienveillance nous construit", explique-t-il. Un joli programme pour avancer vers Pâques en cette année 2011.

Commenter cet article

Jean-Claude 15/03/2011 11:34


Cher Etienne,

Voici une citation qui pourrait aider à pointer vers une disposition fondamentale à la bonté :

“Individuals with an abundance mentality celebrate the success of others rather than be threatened by it.”

Question (naïve) : mais d'où viendrait cette bonté "naturelle" ?

Très amicalement,
Jean-Claude


Etienne Séguier 15/03/2011 11:52



Belle citation, il me semble que cette "abundance mentality", cette bonté naturelle se reçoit et se travaille, se travaille et se reçoit.



Jean-Claude 03/03/2011 13:29


Cher Etienne,

Dernière question plus fondamentale : qu'est ce qui éveille ou permet de cultiver la bienveillance dans la CB ?

Amicalement,

Jean-Claude


Jean-Claude 03/03/2011 11:33


Cher Etienne,

Il me semble que ta dernière phrase sur Frère Roger est la meileure illustration de la "cible" à atteindre. L'intention se manifeste avec l'être tout entier, à commencer par le corps.
Si je participais à une session de CNV ou CB, je me sentirais frustré si je ne vivais pas concrètement
avec mon corps comment je dois me "convertir".
Cette "conversion" ne se fait ni rapidement ni spontanément à coup de bonne volonté.
Ce que les enfants apprennent très vite (et nous l'apprennent aussi si nous prenons le
temps de les observer attentivement) c'est la causalité : il n'y a pas d'action sans réaction/effet.
Du coup, cela nous enseigne que nous ne pourrons jamais "obtenir" une relation vraie/authentique avec l'autre si notre propre intention n'est pas "purifiée" de toute volonté autre que d'amour.

Pardonne moi d'avoir été un peu long mais n'ayant pas encore assez ruminé, je n'arrive pas à épurer mes paroles.

Je te souhaite un heureux temps de Carême.

Jean-Claude


Etienne Séguier 04/03/2011 13:46



merci Jean-Claude pour ce commentaire qui n'est pas trop long, au contraire, c'est bien de pouvoir développer sa pensée ainsi, je prends aussi le temps de réfléchir à ta question que tu poses.



Jean-Claude 02/03/2011 11:36


Cher Etienne,

J'avoue ne pas avoir regardé la vidéo jusqu'au bout
mais le corps tout entier de Frère Roger parle de douceur, de bienveillance ...au-delà des mots.
Cela me rappelle le seul cours de communication dont j'ai bénéficié où j'ai appris que le non verbal domine la communication.
Du coup, juste sourire tout le temps (intérieurement et en façade) permet de signaler aux autres que tu es ouvert
mais ça te transforme aussi. Tu es plus réceptif/disponible aux questions, attentes, voire les besoins des autres.
Dans cette perspective, je me demandais si tu proposes de travailler sur l'intention ?
Il me semble que vouloir entretenir une meilleur qualité de relations avec l'autre c'est d'abord travailler
sur notre intention de l'aimer de tout notre être. Avant les mots, la parole, j'ai le sentiment que ça commence
par le corps (le mien et celui de l'autre).

En tout cas, ton article se raccroche à mon cours d'hier soir : éxécuter une technique sans intention c'est juste brasser du vent !!!!

Allez, je te souhaite de former des Don Quichotte de la bienveillance pas des moulins à vent ;-)

Jean-Claude


Etienne Séguier 03/03/2011 10:30



C'est amusant car Anne me parlait aussi de la question de la question de l'intention hier soir, elle trouve que je devrais davantage insister sur cette dimension dans mes présentation de la
communication bienveillante. Il me semble que la foi, la communauté des croyants m'aide à travailler mon intention, à la remettre dans le bon sens, en étant touché, en étant porté par la
communauté.


Les temps de silence favorisent aussi de de fond de bonté qui sommeille en chacun, mais encore faut-il prendre ces temps là. Peut être faudrait-il intégrer des temps de silence dans les
présentations ?


Ce qui est aussi étonnant avec Frère Roger, c'est que son intention se voit physiquement, dans son corps, ce n'est pas seulement une idée.


 



Dominique BAUMONT 02/03/2011 10:18


les mots ont du poids Etienne et le terme bienveillance est, je le pense aussi, plus adapté à ce que tu souhaites nous dire. Dans le terme "non violente" il y a malgré le mot "violence". Amitiés à
toi et bonne journée. Dominique


Etienne Séguier 02/03/2011 10:24



Oui j'ai appris cela de la pnl, notre inconscient n'entend pas les négations, quand une personne dit "non violent, son interlocuteur entend "violent". A bientôt.