Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cultive tes talents

Les belles dames de l’accueil de la paroisse Saint Esprit

28 Novembre 2010, 10:22am

Publié par Etienne Séguier

Ce samedi, j’ai animé un temps de découverte de la communication bienveillante (appelée aussi communication non violente) auprès des personnes en charge de l’accueil sur ma paroisse. C’est une première que je trouve pertinente.

 

Ces dames (il n’y a pas d’hommes) sont le premier contact des églises pour les visiteurs, les premiers visages, les premiers dialogues. Elles reçoivent des jeunes couples désireux de se marier, des parents venus pour faire baptiser leurs enfants. Mais aussi des personnes en difficultés financières qui aimeraient que la paroisse les soutienne financièrement. Et là, il leur faut souvent dire “non”.

 

Nous avons travaillé sur quelques situations, par exemple : un sdf qui leur reproche de ne pas être fidèles au Christ, parce que l'une d'entre elle leur a refusé de leur donner de l’argent. Ou bien comment faire comprendre à un visiteur qui apporte des vêtements en mauvais états que l’on ne peut les accepter pour le vestiaire. Entendre son désir d’aider, tout en lui exprimant celui de fournir de beaux vêtements aux plus démunis.

 

Nous avons identifié plusieurs besoins comme celui de faire une pause dans l’après-midi, pour se recentrer. Celui d’expliquer ce qui les anime pour accueillir lorsqu’on met en cause leur volonté d’être utile. Celui de pouvoir exposer les choix de la paroisse. Apprendre à ne pas tout de suite proposer une solution, mais prendre le temps d’écouter le visiteur, même si elles ne partagent pas son avis.

 

Nous nous sommes quittés en disant qu’il fallait se revoir. A l’évidence, ce moment ne suffit pas à entrer dans la complexité de la communication non violente. Mais je suis ressorti de cette rencontre admiratif de dames. Il est de nos jours souvent question dans l’Eglise de première annonce de la foi, d’évangélisation. Cette présence au quotidien, discrète, dans une paroisse parisienne me semble correspondre à ce souhait. Pas seulement le temps d’un été, sur une plage. Mais au quotidien tout au long de l’année.

Commenter cet article

Michel BERNARD 01/12/2010 22:33


Bravo Etienne pour diffuser l'outil communication non violente dans des espaces qui en ont sans doute bien besoin. J'ai même tendance à penser que les personnes confrontées à des sollicitations et
pressions de générosite ont avantage à bien prendre en considération et conscience de leurs propres besoins ( besoin de donner certes mais aussi besoin de respect, de cohérence, d'équité...) avant
de répondre à ceux qu'elles reçoivent !


Etienne Séguier 02/12/2010 10:34



C'est vrai Bernard, j'arrivais pas à le formuler, mais c'est exactement cela, il y a comme un équilibre, plus on donne, plus il est bon d'être conscient de ses besoins. 


PS : je vais t'envoyer mon livre (car j'en ai reçu des nouveaux exemplaires)



Béatrice 01/12/2010 10:41


bjr,
j'applaudis des 2 mains votre rencontre en paroisse !!
je trouve que le dev personnel est un atout majeur pour ceux et celles en paroisse ou en association qui donnent et redonnent sans toujours être conscients de leur besoins et limites et qui se
retrouvent un jour, seuls et aigris que personne ne viennent les voir aprés avoir donné toute leur vie ....


Etienne Séguier 01/12/2010 14:48



Merci, Béatrice, oui il y a un équilibre entre donner et recevoir que la CNV peut aider à trourver.