Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cultive tes talents

Le carême avec l'énneagramme

21 Février 2010, 16:20pm

Publié par Etienne Séguier

Ce que j'aime avec l'ennéagramme, c'est qu'il propose des « bonnes résolutions » inédites.

Ainsi
le perfectionniste (le 1) croit spontanément qu'il lui faut redoubler d'attention pour accomplir les choses avec perfection, or l'énneagramme lui conseille plutôt de prendre du temps pour se faire plaisir

l'altruiste (le 2)  croit qu'il doit être encore plus à l'écoute des autres, or il lui est plutôt conseillé de penser à lui et de se demander ce qu'il veut vraiment

l'épicurien (le 7) va mettre ses talents à apporter de la joie autour de lui, or il vaudrait mieux qu'il s'investisse dans un engagement qu'il tienne dans la durée.

A vous de compléter la liste en fonction de vos découvertes en laissant un commentaire, et si cela vous dit, je vous propose de se retrouver sur Paris, le 6 mars prochain pour prolonger les échanges sur ce sujet.

Commenter cet article

Dominique CASSANET 11/05/2010 12:28


Sur la parabole des talents, je ne connais pas d'éclairage sur quelque chose qui me tracasse.Comment se fait-il que c'est celui qui a le moins de capacités et à qui on confie un seul talent qui va
aller l'enterrer.
Il s’instaure une spirale infernale pour celui qui a peu de capacité à qui on confie peu de responsabilités et qui donc risque de tout perdre.

Et une spirale vertueuse autour de celui qui a beaucoup de capacité à qui on confie plus de responsabilités, qui est plus à même de risquer car il peut se rattraper sur d’autres tableaux. Il a
moins peur de perdre et risque plus donc gagne plus.

Le premier péché serait d'avoir peu de capacités ?

Cela veut il dire que le Christ nous invite à rechercher nos talents enfouis en nous même pour sortir de cette spirale et qu'en fait personne n'est aussi peu capable pour qu'on ne nous confie qu'un
seul talent
Merci de vos lumières

D Cassanet


Etienne Séguier 11/05/2010 14:23



merci pour cette belle question : en lisant le texte, je ne trouve pas de réponse à votre question. Je me permets d'émettre une hypothèse, est ce que ceux à qui Dieu donne davantage sont des
personnes qui ont déjà reçu un talent auparavant et l'ont fait fructifié ? Est ce qu'ils ont alors appris à se regarder autrement, comme un être avec plusieurs talents, à regarder Dieu comme
portant un regard large sur eux.


J'aime bien lire ce texte aussi avec celui qui le précède : la parabole des dix jeunes filles et la lampe allumée. Nous ne sommes plus dans le quantitatif. Il y a celles dont la lampe est allumée
et celles pour qui elle est éteinte. Nous sommes invité à allumer notre lampe.


j'aime bien votre conclusion : lorsque je lis les Evangiles, je vois que le Christ regarde les êtres humains comme étant capable de grande chose, et donc avec beaucoup plus qu'un talent.