Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cultive tes talents

Marcher pieds nus en plein hiver

4 Février 2011, 11:34am

Publié par Etienne Séguier

Avec mes enfants, je me “bats” pour qu'ils mettent des chaussons à la maison. Car en bon père de famille responsable, j’ai le souci de leur santé. En plein hiver, il est facile d’attraper froid. Ce qui n’est pas bon pour eux : ils sont moins attentifs à l’école, ils ronchonnent en rentrant à la maison. Ce qui n’est pas non plus bon pour moi : s’ils tombent vraiment malades, il faut s’organiser pour les garder, une vraie galère.

 

Voilà toutes mes croyances qui plaident pour mettre des chaussons. Et puis patatras, l’autre soir je regarde un reportage sur le yoga. Une enseignante y explique qu’elle se déplace pieds nus dans son appartement. Et d’argumenter : cela détend la voute plantaire, cela permet de travailler la souplesse des tendons et l’équilibre général du corps.

 

Et là ma croyance dans les vertus des chaussons en prend un coup. Je me dis que marcher pieds nus peut aider à avoir les pieds sur terre, à s’ancrer dans la réalité. En plein hiver, j’ai tendance à me recroqueviller dans ma bulle, mon esprit s’évade en attendant le printemps, les beaux jours. Ce qui peut prendre encore un moment.

 

Et si mes chaussons incarnaient ce qui a été une croyance aidante, qui m’a permis de ne pas prendre froids à certaines étapes de mon existence, mais qui seraient devenus une croyance limitante, en faisant de moi un être aux pieds rigides et crispés.

 

Alors je pense au lavement des pieds par le Christ, ce qui n’a pas grand-chose à voir, si ce n’est que lui aussi a eu le souci d’aider ses amis à détendre ce qui les aidaient à avancer dans l’existence. Pas facile pour autant de se débarrasser comme cela d’une croyance aidante : pour l’heure, je teste un mixte : chaussons ou chaussettes, car il ne fait pas très chaud dans l’appartement.

Commenter cet article