Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cultive tes talents

Exercice pour se centrer lorsqu'il fait froid

8 Février 2012, 12:05pm

Publié par Etienne Séguier

Il n'y a pas de saison pour vivre dans le moment présent. S'il est facile d'être pleinement là, connecté à ce qui se passe, quand il fait chaud, l'été, allongé dans l'herbe par exemple. Nous pouvons aussi nous entraîner en marchant sur un chemin enneigé. Voici plusieurs pistes pour se connecter à soi-même même en hiver.

 

Avec les pieds : à vrai dire, nous n'avons pas vraiment le choix. Si nous voulons arriver à destination, notre attention se porte spontanément sur la façon dont nous déployons nos voutes plantaires. Sentez le poids de votre corps. Comment il se place sur les talons puis sur l'avant du pied. Ces pas nous ancrent dans le sol. Nous pouvons nous sentir reliés à cette terre sur lequel nous cheminons même quand le thermomètre plonge.

 

Les narines : lorsque l'on pratique des exercices de respiration, il est conseillé de sentir l'air qui entre par le nez. Ce qui n'est pas simple à percevoir lorsque l'on n'est pas habitué à cette pratique. Mais l'hiver peut nous aider à mieux sentir cet air frais qui s'introduit dans nos narines, poursuit son parcours par la gorge puis rejoint nos poumons. N'ayez pas peur, notre organisme est conçu pour réchauffer rapidement cet air froid.

 

Les épaules : lorsqu'il gèle, nous sommes tentés de hausse nos épaules, un vieux réflexe hérité de nos parents préhistoriques qui agissaient ainsi pour se protéger des agressions du monde extérieur. Mais à force d'élever les épaules, nous pouvons passer notre journée dans un grand état de tension. Si c'est votre cas, une fois arrivé au chaud, mettez vos mains sur vos épaules simplement pour leur apporter de la douceur.

 

Le chaud et le froid : l'hiver peut aussi nous familiariser avec un autre exercice utilisé pour se centrer : repérer les parties du corps où il y a de la chaleur et celles plus froides. Il y a souvent dans notre corps un déséquilibre de chaleur. Quand il neige, il est plus simple de le percevoir. L'exercice consiste alors à se connecter à ces parties plus chaudes pour leur laisser progressivement plus de places.

 

Ralentir : il est difficile de se centrer si l'on marche trop vite. Quand le sol est gelé, nous sommes invités à avancer plus lentement, nous pouvons alors prendre le temps de contempler le paysage qui nous entoure. Ce quartier que nous connaissons par cœur que nous découvrons sous un autre jour, magnifié par la blancheur de la neige.

 

 

Commenter cet article

visit 07/07/2014 13:18

It is better to be aware of the exercise that needs to be practiced during various seasons especially during winter. The various work outs that you have shared will help a lot to remain fit during winter. I will definitely recommend this for my friends and family members. Thanks.

orchis 15/02/2012 11:04

puis je partager ce texte en groupe de mis en disponibilité corporelle ? le cheminement correspond au travail de découverte du corps et d e mise en mots du ressenti et vécu corporel ? à partir de
quelle recherche avez vous bâti cette proposition ?

Etienne Séguier 15/02/2012 12:21



Vous pouvez bien entendu le partager, je l'ai conçu avec un peu de Méthode Vittoz, de sophrologie, de prière avec son corps apprise du père Pierre Milcent.



orchis 13/02/2012 17:24

inspirer c'est la prise de conscience de la respiration utilisée dans différentes méthodes : inspirer par une narine, expirer par l'autre et ttes les variantes possibles ...
je me suis essayée en voiture (en tant que passagère) à gérer le froid ainsi et je suis partie dans un roman sans être interrompue par le froid autour de nous et la nuit..
je partage tt à fait cet accueil.
et cela complète et nourri le travail que je suis de mise en disponibilité corporelle sur la méthode erhenfried et je crois que je l'utilise en complément à ts instants..c'est vrai que notre
cerveau est riche de possibilités et de connections assez fantastique et nous ne l'utilisons pas assez dans son entier corps et esprit...

Etienne Séguier 13/02/2012 17:27



Oui tout à fait, j'ai pris conscience que récemment de sentir l'air entrer dans les narines, mais je trouve que l'on gagne en qualité de respiration. J'aime aussi la respiration alternée (une
narine après l'autre) qui pemet vraiment de sentir que l'on respire par le nez !



orchis 13/02/2012 15:27

merci de ces conseils qui ont été bienvenue cette semaine avec le froid.
en fait nous avons tendance à nous fermer avec le froid alors qu'en prenant conscience de la vie en nous notre corps se met en marche...
très intéressant de penser le corps autrement ..

Etienne Séguier 13/02/2012 17:16



De mon côté, j'ai essayé ce we d'insprier l'air froid, ce n'est pas évident, mais finalement, cela peut se faire.



matiti 08/02/2012 17:16

En écho à la "crapahute" de notre village,ce dimanche matin, rando trail 11 km, au bénéfice d'une association, différente chaque année ... 350 randonneurs, joggers, joelettes sur les sols gelés et
enneigés des bas champs ...

Oui ralentir le rythme, sortir la tête du guidon, ressentir
... et s'émerveiller ... de cette magnifique coordination de tous ces organes, de toutes les cellules qui y fonctionnent à l'unisson, sans nous ... et malgré les fréquents ajustements à opérer
selon le profil et les obstacles ... !!!
Amicalement MC

NB: joelettes = "charettes" transportant des enfants handicapés et tirées par des joggers en course.

Etienne Séguier 13/02/2012 17:13



Total Respect pour cette marche hivernale