Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cultive tes talents

Etre fort et faible

6 Octobre 2011, 09:03am

Publié par Etienne Séguier

Avec la vie que l'on mène, mieux vaut se sentir fort. Et en même temps, il est bon d'ouvrir sa carapace régulièrement. Montrer sa vulnérabilité. Mais pas trop longtemps, car nous ne vivons pas dans un monde de "bisounours".

 

Sur le plan de la foi, Jésus était vraiment une personne forte, qui ne craignait pas d'exprimer ses convictions. Il malmène son auditoire, s'affirme, occupe l'espace. Et en même temps, il finit dans la plus grande détresse. Sa fin de vie s'avère un échec, il ne fait pas le fier sur son chemin vers la croix.

 

Nous évoluons sans cesse entre force et fragilité. Agir et recevoir. L'un après l'autre. Mais sur quel tempo, à quel moment opter pour l'un ou l'autre, laisser émerger l'un ou l'autre, la colère, l'envie d'en découdre, ou la peur, la tristesse, l'incapacité à faire face.

 

Il me semble que l'on peut s'enfermer durablement d'un côté ou de l'autre du balancier. Se réfugier derrière son armure, au risque de ne plus être dans l'échange avec l'extérieur. Baisser la garde et s'exposer à la moindre variation d'humeurs de son environnement. Alors fort ou faible ? Celui qui est vivant à la capacité de vivre les deux dans un éternel déséquilibre instable.

Commenter cet article

matiti 07/10/2011 22:19


Faire le chêne ou le roseau ... selon les circonstances et les évênements ... notre colonne vertébrale, axe si solide en verticalité n'est-elle pas elle même constituée de vertèbres mobiles entre
elles qui lui confèrent la souplesse nécessaire pour ne pas se rompre en cas de tension ???
Amitiés MChristine


Etienne Séguier 10/10/2011 11:00



Bonjour Marie Christine, ravi de t'avoir revu aux Etats généraux du christianisme.