Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cultive tes talents

Des cycles à ouvrir et fermer

29 Mai 2011, 16:10pm

Publié par Etienne Séguier

Je relis le Manuel de coaching de Bernard Hévin et Jane Turner. Ils remettent en question la vision linéaire d’une carrière professionnelle. Selon cette approche, après avoir acquis des connaissances et investi un secteur, chacun accéderait à la trentaine, à la quarantaine à un certain statut offrant sécurité et reconnaissance.

 

Ces deux coachs mettent plutôt en avant un développement sous forme de vagues. Chacune représente un cycle d’apprentissage nouveau. Qui peut apporter aussi sécurité et reconnaissance, mais de façon ponctuelle. C’est un peu comme des chapitres de notre vie que nous ouvrons puis que nous refermons lorsque nous sentons que nous en avons fait le tour.

 

Dans cette perspective, il est vital d’être en autoformation permanente, d’apprendre à désapprendre, et de savoir conclure un cycle. La difficulté étant alors de savoir où l’on se situe dans le cycle, au milieu, à la fin. Cette approche n’implique pas forcément de changer perpétuellement d’entreprises, mais de voir dans quel cadre nous souhaitons ouvrir un nouveau chapitre, avec quelles nouvelles compétences.

 

Au milieu de cet océan dans lequel nous évoluons, parfois avec un léger clapotis ou au milieu d’une forte houle, nous pouvons demeurer ancrés dans notre système de valeurs, de croyances, qui lui ne demande qu’à s’enrichir au gré des rencontres et des cycles changeants. Le défi étant de demeurer à la fois centré et ouvert.

Commenter cet article

Jean-Claude 31/05/2011 17:12


Ancré. Centré et ouvert. Autoformation permanente.
Voilà qui me parle.
Je suis parfaitement d'accord avec les 2 auteurs que tu cites.
Le défi pour moi aujourd'hui est de "remodeler" mon profil comme salarié sachant que mon entourage professionnel a plutôt tendance à aimer l'inertie.
Aujourd'hui je tente de passe le cap de celui qui sait bien faire à celui qui sait arrive à faire aimer les autres faire. Il paraît qu'on appelle ça passer du statur d'expert à "manager".
De bien gros mot pour dire qu'un jour tu te rends compte que si des gens aussi motivés que toi bossent pour et avec toi au service d'une vision stratégique et créatrice de valeur (économique mais
aussi humaine), tu t'amuserais aussi bien dans l'entreprise.
Un vrai défi, mais à 35 ans, ça peut être le bon moment ;-)

Amicalement,
JC


Etienne Séguier 01/06/2011 14:50



Beau et bon défi en effet !



Anne 29/05/2011 17:44


Un message à faire passer à la DRH de toutes les entreprises...


Etienne Séguier 29/05/2011 21:22



Afin que les "ressources humaines" se régénèrent !