Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cultive tes talents

Se délier

27 Décembre 2009, 22:29pm

Publié par Etienne Séguier

henri bauchau en piedDans le numéro de La vie de Noël, l’écrivain Henri Bauchau confie un poème, intitulé “Au déliant”.

 Il explique “C’est une image divine. Nous sommes tous très liés par énormément de choses : par le milieu d’où nous venons, par notre corps, par nos possibilités intellectuelles. Mais à partir d’un certain âge, nous pouvons commencer à nous délier (…). On doit se tourner vers la vie spirituelle et donc d’une certaine façon se délier. Ce qui ne supprime pas les liens, mais leur enlève leur côté possessif."

 Le développement personnel développe aussi l’idée que nous nous sommes forgé des croyances limitantes avec lesquelles il est bon de prendre ses distances.

Naître à la suite du Christ, ne serait-ce pas se délier de ses croyances limitantes pour vivre des liens sur un mode moins possessif. En cette semaine de Noël, à chacun de trouver la croyance, que les autres ont de nous, ou que nous avons de nous mêmes, et dont nous sommes prêts à nous délier.



Commenter cet article

jali 28/12/2009 10:51


je trouve l'idée intéressante de se délier des ses croyances possessives qui nous enferme , pour s'ouvrir à du nouveau avec Noel.
Il suffir de comtempler la simplicité de la crêche et des bergers qui se mettent en route; ils se décentrent d'eux-même; glorifient et louent Jésus. ainsi ce qui est beau à Noel c'est de regarder
la novelle année avec un nouveau regard plein d'émerveillemenut comme les bergers, les mages et tous les visiteurs d'une creche. S'arreter devant une creche ne nous laisse pas indifférent, chacun
est touché à sa manière par la beauté et la lumière de la crèche . Dans le tableau de Rambrandt sur la naissance la première chose qui frappe les spectateurs c'est la lumière. Que cette lumière du
Christ puisse nous guider tout le long de cette nouvelle année qui s'ouvre devant nous.


Etienne Séguier 28/12/2009 18:06


Merci, pour cette invitation à se décentrer.


michel 28/12/2009 10:22


mais comment " trouver la croyance, que les autres ont de nous, ou que nous avons de nous mêmes ?" 1-parce qu'ils nous l'ont exprimé et qu'on l'a entendu ? 2- par prise de conscience personnelle
authentifiée par quelqu'un d'autre ?


Etienne Séguier 28/12/2009 18:05


En fait, c'est compliqué, il arrive que l'on se dise que les autres nous ont longtemps trouvé comme ceci ou comme cela, par exemple "pas assez serviable", que nous avons adhéré à cette approche,
peut être en entendant l'intention positive derrière leur reproche (nous aider à prendre conscience de défauts). Mais que nous sentons que ces reproches ne correspondent plus à ce que nous sommes.
Il me semble juste d'en discuter avec une autre personne pour voir si nous sommes encore dans le dén d'une croyance encore vraie, ou si notre découverte sonne juste. Aprés avoir en avoir discuté,
il arrive que l'on ressente comme de l'apaisement à se délier de cette croyance limitante. Peut être pouvons nous même en rire sereinement.