Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cultive tes talents

Attention focalisée ou généralisée

3 Février 2010, 18:55pm

Publié par Etienne Séguier

fond-ecran-tir-a-l--arc--c--est-robin-qui-a-tire.jpg

Je lis un livre sur une technique que l'on appelle “La pleine conscience” (chez Belfond), en gros, pour nous encourager à être davantage présents à nous mêmes et à l'espace qui nous entoure par l’éveil de tous les sens.

L'auteur un psychologue américain "Les Fehmi" distingue l'attention focalisée et l'attention généralisée. La première vise à concentrer sur un point précis, un objectif à atteindre. Nous la développons pour répondre à des agressions. La seconde consiste plutôt à ouvrir grand ses écouteurs sensoriels.

Selon l'auteur, nous survaloriserions l'attention centralisée au détriment de l'autre. Cette remarque me semble juste. Nous sommes souvent dans une logique binaire pour-contre, concentrés sur un but précis.

La prière pourrait être un moment où nous décrochons de cette attention focalisée pour valoriser une attention plus large et diffuse et développer ainsi notre qualité de présence, et peut être un mode moins simpliste de présence aux autres.

Sur le sujet lire aussi Actif, passif ou neutre
ou bien encore Prière relaxante

Commenter cet article

Jean-Claude 10/02/2010 16:22


Cher Etienne,
Je n'ai pas lu ce livre mais ce qui me frappe dans ton résumé c'est que certaines "techniques" de développement personnel font émerger des techniques déjà connues dans d'autres voies de réalisation
de soi.
Ce que tu nommes "la pleine conscience de soi" est ce qui est la condition nécessaire de survie du guerrier. Bien qu'en pleine action (par exemple,essayant de trancher la gorge d'un ennemi), il
doit aussi tous ses sens et son esprit en éveil pour ne pas avoir son attention "fixée" sur une seule chose. Au risque de ne pas voir,par exemple,cet autre ennemi qui arrive par la droite. A mon
sens, ici attention focalisée et attention généralisée sont deux "moments" d'une pleine conscience du monde.
Si ce stade de survie n'est plus notre lot aujourd'hui, cela ne veut pas dire que cette vertu d'être présent au monde, d'avoir CONSCIENCE EN NOUS de ce qui est à l'EXTERIEUR DE NOUS, n'est plus
valable. C'est tout le problème de l'homme urbanisé/civilisé d'aujourd'hui: vivant dans un monde apparemment sans tension, il en oublie toutes ces vertus qui le rendent plus créatif, plus ouvert au
monde. Nous vivons de manière "découpée"/analytique. C'est bien vers cet objectif que la CNV (ou la CNB,c'est selon le goût de chacun) tente d'atteindre, à mon humble avis : reconnecter/intégrer ce
que nous avions l'habitude de séparer. De même que nous avons "oublié" d'intégrer la respiration à tous nos gestes, nous avons "oublié" que le coeur n'est pas séparé de l'intelligence
rationnelle.
Bon cheminement sur ta voie, quelle qu'elle soit.

JC