Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cultive tes talents

"Etre ou avoir" selon le jésuite Denis Vasse

24 Mai 2009, 17:40pm

Publié par Etienne Séguier

Si vous avez des fins de mois difficiles (et des désirs de posséder davantage), lisez le dernier Denis Vasse. Ce psychanalyste (toujours jésuite même si son éditeur Le Seuil ne le précise pas) publie un livre revigorant en ces temps de crise, intitulé “L’homme et l’argent”. Il revisite à sa façon la grande distinction entre être et avoir, en s’interrogeant sur ce qui finalement définit la valeur d’un être humain (préoccupation au coeur de la rencontre entre foi et développement personnel.)

“Pour être davantage, l’homme accumule les “objets” qui sont définis par ses pulsions et qui font sa richesse. Il croit être reconnu ou se faire reconnaître lorsqu’il obtient satisfaction.”  Ce qui l’entraîne dans un engrenage destructeur le conduisant à délaisser l’inattendu de l’existence pour se focaliser seulement sur ce qui lui permettra d’acheter encore plus de reconnaissance.

Denis Vasse oppose ainsi notre quête pour être reconnu à notre juste valeur (par l’accumulation de bien, de succès) et le fait de se reconnaître tout simplement vivant, capable de recevoir ce don qu’est la vie. A l’écouter, il nous faut choisir :  la valeur ou la vie, la reconnaissance ou l’ouverture, se rassurer ou se laisser surprendre. “L’homme n’est pas une valeur en puissance. Il est le lieu, le temple, d’une vie qui s’accomplit dans le don d’elle-même."

Cette réflexion me semble rejoindre l’invitation que je formule dans le livre à passer d’une estime de soi à une estime de foi. Il est utile d’entretenir un minimum la première, tout en cultivant régulièrement la seconde. Où l’on croit en Dieu qui croit en nous, nous délestant ainsi de tout souci de se rassurer sur notre valeur. Plus facile à dire qu’à vivre, nous sommes bien d’accord.

Commenter cet article

Jean-Claude 25/05/2009 16:00

Hummm, très intéressant ce post."Le lieu, le temple d'une vie". Rien que cette expression est déjà vertigineuse: l'homme comme temple! Le temple, un lieu à respecter même si on ne veut pas le considérer comme sacré.Voilà un bel argument pour démarrer l'estime de soi par l'estime du corps, n'est ce pas ? Maintenant, je suis d'accord que tout cela ne va pas de soi. Mais pouvoir atteindre cet "éveil" au sens d'une vie qui vaut bien plus que ce que l'on a accumulé est déjà un sacré pas !