Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cultive tes talents

Des évêques américains contre le reiki

30 Avril 2009, 09:37am

Publié par Etienne Séguier

Dans une note du 29 mars dernier, des évêques américains mettent en garde contre la pratique du reiki. Cette technique japonaise vise à rééquilibrer nos énergies. Les séances durent 45 minutes, en silence,  durant lesquelles le praticien pose ses mains sur le corps.  J'ai découvert cette approche à travers deux week-ends avec Christian Mortier, fondateur de la Fédération française de reiki traditionnel link. Lui se revendique clairement comme bouddhiste. 

Je suis partagé vis-à-vis de la note des évêques. linkIls expliquent que cette méthode ne peut pas constituer une thérapie alternative pouvant guérir des maladies graves comme le cancer. À l'évidence, si vous rencontrez un praticien de reiki qui vous promet ce genre de chose, fuyez en courant ! Il en existe sans doute. 

Mais la majorité des pratiquants visent surtout à nous soulager de nos vies stressantes. J'aurais aimé que la note mette en valeur cet apport. Aux États-Unis, le reiki est enseigné dans de nombreux instituts catholiques. Des chrétiens peuvent témoigner de l'apport de cette technique, tout en connaissant parfaitement ses limites. 

La note des évêques illustre bien les difficultés de la rencontre entre foi et développement personnel. Chaque technique attire des charlatans. Il faut toujours s'assurer de la qualité humaine et éthique du formateur. Mais est-ce pour autant une raison pour rejeter ces méthodes ? 

Commenter cet article

Monique 17/05/2009 18:38

Les évêques américains ont raison. Le Reiki est une méthode incompatible avec le christianisme. Voici ce qu'en dit le père J.Verlinde :
Moi aussi j'ai pensé qu’une pratique qui visait à faire le bien – et qui de plus y parvenait, du moins en apparence – ne pouvait être que bonne ; et que si elle nécessitait une aide invisible, celle-ci ne pouvait émaner que de Dieu ou de ses envoyés. C’est sur base de ce raisonnement que j’ai pratiqué la médecine énergétique, dont le Reiki fait partie. Hélas les choses ne sont pas aussi simples, car :
- Dans bien des cas il ne s’agit pas de guérison mais de déplacement de symptômes.
- L’énergie transmise est une énergie occulte - qui n’est pas mauvaise en soi ; elle est simplement nommée ainsi parce que la science ne parvient pas à l’étudier.
- Par contre, chaque niveau du spectre de ces énergies occultes est gouverné par une catégorie d’entités qui gèrent la distribution de l’énergie correspondante.
- L’expérience prouve que ces entités ne sont pas bienveillantes ; contrairement aux apparences, elles ne travaillent pas gratuitement, et savent demander en temps voulu leur dû.
- Ce qui explique les dégâts notables que j’ai pu constater au niveau physique, psychique et spirituel, sur les personnes pratiquant le Reiki et même sur leur entourage.

Un principe de philosophie morale énonce que « la fin ne justifie pas les moyens » ; autrement dit : on ne peut tendre à une fin bonne avec n’importe quel moyen.
Il semble que l’énergothérapie (dont le Reiki) soit de ce type : la santé - finalité bonne poursuivie - ne justifie pas de faire appel à des entités malveillantes ; le résultat à moyen et long terme risque d’être pire que le mal que l’on a voulu éradiquer.

Le Rei-ki se présente comme une méthode de " guérison naturelle " par l'utilisation de l' " Energie vitale universelle ".

Etienne Séguier 17/05/2009 20:55


Merci Monique de faire connaître ses propos du père Verlinde, dont je connais les thèses. Si effectivement vous rencontrez un praticien de reiki qui le présente comme "une méthode de guérison
naturelle", il faut fuir en courant. Par contre, il me semble qu'il peut venir en complément d'une médecine classique. Plusieurs hopitaux font ainsi déjà appel à ses praticiens notamment en région
parisienne. Il me semble qu'il peut aider à traverser des périodes de baisse de forme, de façon ponctuelle, pas plus.