Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cultive tes talents

S'approprier le Notre père

14 Mars 2009, 21:14pm

Publié par Etienne Séguier

Voici un texte envoyé par un lecteur du blog et du livre. Il indique comment il s’est approprié le Notre Père en citant Jacques Salomé, Bernard Ugeux, mais aussi une réelle expérience de la prière et de la vie. Le tout forme un joli cadeau à s’offrir pour le carême. Merci à lui (il tient à rester anonyme). Et bonne pratique.

Ma pratique du Notre Père

 Ceci est ma pratique. Eprouvée au fil du temps, elle constitue pour moi une base solide, un socle sur lequel se construit ma vie spirituelle.Je voulais simplement la mettre noir sur blanc, sans prétention, pour mémoire.Il y a une phrase dans l'évangile de Matthieu qui convient tout à fait à mon tempérament :
    "Pour toi, quand tu veux prier, entre dans ta chambre la plus retirée, verrouille ta porte et adresse ta prière à ton Père qui est là dans le secret. Et ton Père qui voit dans le secret, te le rendra." (Mt 6,6).


Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié, 
 
 - Père (Abba, disait le Christ, "Papa"), tel que je suis, je t'aime (comme je le peux....) et m'en remets à toi.
- Béni sois-tu pour cet instant de vie !
- Alleluia ! Christ est vivant ! Alleluia !
- Béni sois-tu pour ta Providence; pour mon ange gardien attentif à mes vrais besoins.
-"Père, j'ai tenté d'être un Homme, et je suis ton enfant"

Que ton règne vienne,  
 Cette phrase est associée à une image de cercles concentriques qui m'entourent à l'intérieur comme à l'extérieur: ces cercles représentent mes relations. Comme le dit justement Jacques Salomé, je ne dois pas être au "centre" (égocentrisme) de mes relations, mais au "cœur" de celles-ci, en ce sens que toute ma neurologie y est impliquée.

Que ton règne vienne
....sur moi, sur toutes les "parties" qui me constituent; qui suis-je? ("un enfant marchant vers la lumière de sa vérité"  ?)
Qu'est-ce que le règne de Dieu sur moi ? Qu'est-ce que je souhaite qu'il soit ?
....sur mon épouse
....sur mon épouse et moi (la relation qui nous fait "Compagnons d'Eternité", et que Dieu a bénie lors de notre mariage)
....sur chacun de nos enfants
....sur tous ceux qui nous sont proches (notre parenté, aimée ou moins aimée !)
....sur tous ceux qui nous connaissent (amis, collègues, relations...)
....sur tous ceux qui ne nous connaissent pas (le monde entier)

....sur tous ceux qui sont partis (*)
            .... Nos proches (parenté), en compagnie de X
            .... Tous ceux qui nous ont connu, en compagnie de Y
            .... Tous ceux qui ne nous ont pas connu, de tous les horizons et de tous les temps.
______________
(*) Il est impossible à un ver à soie d'imaginer ce que sera sa vie future de papillon... Il est impossible à un fœtus d'imaginer ce que sera sa vie dans notre monde ....De même pour nous quant à notre vie future. On sait seulement que nous en connaitrons deux: avant (notre cheminement spirituel est loin d'être terminé !) et après la Résurrection Universelle.Par contre, parmi mes proches, j'ai eu des liens privilégiés avec X et Y durant leur vie terrestre. Je leur demande d'être mes ambassadeurs dans ce monde futur où je ne suis pas encore. Ils me permettent ainsi de mieux "me relier" avec ceux qui sont "de l'autre côté du chemin"...

 
Que ta volonté soit faite, sur la terre comme au ciel.
Que ma direction de vie ("accéder à la joie de vivre avec toi" ?) s'harmonise avec ta volonté (cad que mes objectifs soient orientés par ta volonté).
Donne moi le Courage de changer ce qui peut l'être, la Force de supporter ce que je ne puis changer et la Sagesse de discerner l'un de l'autre... "Je suis ton Père; je t'aime et t'ai créé pour que tu sois heureux. Sois, vis et laisse-moi (-toi ?) faire....."

Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce jour.   
Pour beaucoup il s'agit de pain au sens le plus matériel. Dans notre monde riche, la demande est plus spécifiquement:
"Viens Esprit, à tout instant, et quoi qu'il arrive"
Donne-moi seulement une miette de ta Lumière, ta Force et  ton Amour de la vie.
Aide-moi à gérer mon passé, à regarder l'avenir et à vivre, ici et maintenant, ce présent, cadeau inestimable que tu me donnes.
Il existe entre nous une immense solidarité: nous habitons le même bateau qui s'appelle "Terre", même si certains sont en première classe et d'autres en quatrième.

Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.   
Ceux qui nous blessent encore..." par pensée, par action, et par omission ".... "Qu'ai-je fait de ce qu'on m'a fait ?"
-Pardonne mon manque à vivre tes deux commandements fondamentaux  :
-Tu aimeras ton Dieu de tout ton cœur, de toutes tes forces et de tout ton esprit.
-Tu aimeras ton prochain comme toi-même.
Le pardon est le passage unique de la peur ou de la haine à l'amour .
Il est impossible de haïr celui pour qui l'on prie.

-Une autre formulation, peut-être plus complète, était:
"remets-nous nos dettes comme nous les remettons à ceux qui nous doivent".
Et ma dette envers le Père est infinie à chaque instant de la vie qui m'est confiée; quand je pense qu'il suffirait d'un minuscule caillot coincé dans un vaisseau pour que tout ce merveilleux ensemble que constitue mon corps et ma pensée (100 milliards de neurones)  s'écroule en quelques secondes ....; nous sommes tous des miraculés permanents, en équilibre sur une tête d'épingle, grains de poussière lancés au carrefour de l'infini de l'espace      (le cosmos) et du temps (l'éternité).

Et ne nous soumets pas à la tentation,   
* ni attente, ni jugement, ni attachement (sagesse amérindienne):
- l'attente, qui me rend passif et me fait passer à côté de la vie; attente que les autres fassent, s'expriment....puisque leur expression sera toujours supérieure à la mienne. Devenir visible.....donne-moi le courage d'être moi....
     - l'attachement (lorsque je suis "scotché", agrippé aux choses, aux gens, à mes "richesses" matérielles, intellectuelles, spirituelles...), qui me fait "dépendre de..." et ampute ainsi à la fois ma liberté et celle de l'autre. L'attachement au Père devrait seul exister, ce qui faciliterait bien des deuils...
     - le jugement sur l'autre (ou moi-même !), bien souvent projection de mes pré-jugés, ce qui fausse ma perception de sa réalité;  surtout lorsque je confonds son " faire " (comportement) avec son " être " (identité).

* la tentation du refus de la vie: aide-moi à vivre ce en quoi je crois.

Mais délivre-nous du mal.   
Délivre ce pécheur, ce paralytique au cœur de pierre .
Viens, Jésus; marche avec moi, assure mon pas.


Commenter cet article

Anne 16/03/2009 10:26

Merci pour ce joli présent qui relance ma démarche à mi parcours du carême.