Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cultive tes talents

L'Avent avec Anastasia et Carmella

21 Décembre 2008, 18:30pm

Publié par Etienne Séguier

Mon ami Olivier Laurent  est responsable d’une association qui accompagne des groupes de familles Roms qui vivent dans l’extrême précarité dans le Sud de la France. Il a composé un poème en cette période de l'Avent que j'avais envie de partager avec vous.

Ce matin en ouvrant les volets de ma fenêtre,
La pâle lueur du jour
Dans les vapeurs d’une nuit froide et embrumée
Un rayon perce…
Promesse de voir s’éveiller la nature engourdie
Par ces premiers frimas.
Elle s’est couverte d’un blanc manteau de givre
A l’aube de l’hiver, les dernières feuilles se parent de couleurs fauves
Et scintillent de mille éclats.

Il fait froid.
Je pense à Anastasia et Carmella, les Roms, saluées chaque jour
Dans le souterrain de la gare.
Elles ont passé la nuit à subir les morsures du froid
Serrant contre leur sein nourricier, Emmanuel et Dieudonné, leurs nouveau-nés, Petites vies fragiles
Elles ont traversé l’Europe, dans l’espoir de trouver ici des jours meilleurs.

Autour de moi les bruits, les fureurs, les annonces…
Crise économique ; crise financière, crise sociale,
Grandes déclarations, grands moyens.
Certitudes ébranlées et folies dénoncées.
Que sera demain ?
Et s’il fallait remonter nos horloges, ouvrir enfin les yeux,
Regarder la vie en face…
Sans fuir dans les artifices qui masquent l’essentiel.
Entrer en solitude, loin des bruits et des rumeurs
Taire nos peurs Pour retrouver la liberté d’être.
Entendre les paroles vives,
Ecouter ce Dieu qui vient nous dire
Qu’il suffit d’aimer
En prenant l’humble place de ceux qui dorment, transis de froid, dans la rue.

Dans un abri à moutons, au flanc de la colline
Dans un village proche de la Cité de la Paix
Une jeune maman à donné vie à l’Enfant –Dieu
Une mère a donné vie à l’amour infini
Une mère a laissé l’Esprit habiter ses profondeurs
Et dans la nudité du monde, traversée par la lumière de l’étoile,
Et dans la nuit du monde perdu sans boussole,
Une promesse, un germe,
La vie renait, la vraie….
Il est venu le temps de naître à soi, à l’autre, à Dieu.
Commencement du monde.

Commenter cet article

Etienne Séguier 27/12/2008 21:01

Merci, je pense proposer des séries comme cela, une sur les "bonnes résolutions" 2009, et une autre pour le carême.

Roger 27/12/2008 18:55

Merci pour cette série d'articles sur l'Avent.