Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cultive tes talents

Coaching à partir de ses envies

11 Juillet 2014, 09:38am

Publié par Etienne Séguier

Les vacances sont souvent l'occasion de rédiger la liste de ses envies, pour s'inspirer du livre de Grégoire Delacourt. C'est une technique que l'on utilise aussi durant l'année en coaching. Vous connaissez sans doute l'histoire : Jocelyne rêvait d’être styliste à Paris. Elle est mercière à Arras. Elle aime les jolies silhouettes, mais n’a pas tout à fait la taille mannequin. Elle aime les livres et écrit un blog de dentellières. Son mari n'est pas tout à fait le prince charmant dont elle révait. Un jour, elle gagne le gros lot du Loto. Et elle se met à faire la liste de ce qu'elle pourrait se payer avec cette somme.

Mais Jocelyne hésite à aller déposer le chèque à la banque. Elle a peur que cet argent fausse les relations avec son entourage. Qu'on cherche à essayer de l'acheter, qu'elle ne soit plus aimée pour elle-même. Je ne vais pas raconter la fin, mais j'aimerais revenir sur cette histoire de liste. Au début elle commence par dresser une première liste d'objet à acheter, puis une seconde liste de ses envies.

Tout le livre tourne autour du fait d'oser ou non donner une réalité à ses envies, mais sur un mode binaire. Je dépose le chèque et je risque de tout perdre ou je reste avec mon mode de vie actuelle au risque d'être aussi déçu. En lisant ce livre, chacun se dit qu'il pourrait bien aussi dresser la liste de ses envies, mais comme nous n'avons pas gagné au loto, ce ne serait pas d'une grande utilité.

Pourtant, rédiger une telle liste présente tout de même un intérêt si l'on cherche à discerner ses besoins, ces attentes, ses valeurs derrière ces envies,Si je prends par exemple le premier point de la liste de l'héroïne: « partir en vacance seule avec Jo (pas au camping du sourire, en Toscane ?) ». En creux, cela révèle des besoins de :

proximité

d'intimité

d'évasion

de beauté

de confort

de dépaysement

de repos

de dialogue

En nommant ainsi ces besoins, vous pouvez :

Un ) l'exprimer à votre partenaire (donc ici Jo). Peut-être n'a-t-il pas conscience de ces envies ? Peut-être aura-t-il des idées pour y répondre ?

Deux) chercher à traduire ces besoins en actions concrètes (même si vous n'avez pas gagné au Loto). Par exemple si l'on prend les thèmes proximité et d'intimité, un dîner en amoureux, un we à deux même à quelques kilomètres de chez soi peut déjà répondre à ces élans.

Trois) peut-être que votre partenaire n'est pas en mesure de répondre pour le moment à vos envies ? Il est en déplacement, il est malade, il n'a pas envie. Vous pouvez alors reprendre l'une de ces envies et voir comment y répondre de votre côté. Par exemple si vous avez identifié un besoin de repos, pourquoi ne pas faire la sieste, se coucher plus tôt, acheter des repas surgelés, s'inviter chez des amis ? Un besoin de beau : pourquoi ne pas aller s'acheter des fleurs, visiter un musée, admirer un paysage, s'offrir un vêtement ? Vous pouvez aussi solliciter d'autres personnes de votre entourage pour répondre à ces attentes (et décharger un peu vos proches de la charge qu'ils auraient de devoir répondre à vos besoins)

La prise de conscience de ses envies (et des besoins qu'elles révèlent) constitue un élément clé du travail de coaching. Elle peut jouer un rôle essentiel dans la vie de couple, en famille durant les vacances mais aussi durant l'année au travail. Il n'est pas possible de répondre immédiatement au moindre désir de ses proches. Mais nous pouvons au moins les partager avec eux, tout en sachant qu'ils ne sont pas les seul à pouvoir-devoir y répondre. Entre ne plus se parler et exiger des réponses immédiates, il y a cet entre-deux qui rend la vie à deux, en famille somme toute agréable.

Découvrir mes propositions de coaching de vie

Coaching à partir de ses envies

Commenter cet article